Observatoire d'accidentologie des sports d'hiver

L'observatoire d'accidentologie des sports d'hiver

Les résultats du réseau épidémiologique d'observation des accidents aux sports d'hiver constituent la base de données la plus complète (plus de 400 000 cas dans la base de données à ce jour, depuis 1992) sur les pathologies des sports d'hiver.

Il est composé des médecins de montagne de 15 stations, communiquant des renseignements pour chacune des pathologies traumatologiques rencontrées. Par saison, nous recueillons ainsi  plus de 15 000 données chaque saison.

observatoire d'accidentologie
Accidentologie des sports d'hiver : saison 2018-2019

Le réseau permet :

De suivre l’évolution de l’incidence du risque des sports d’hiver : 2.55 blessés pour 1000 journées skieur

D’estimer le nombre de blessés par année ;

De déterminer précisément l'évolution d'une pathologie pour un sport d'hiver (analyse de la population "blessée");

D'observer les habitudes des usagers des pistes, d’apporter des éléments de prévention nationales concernant les accidents de sports d'hiver (étude de la population " témoin ") ;

Grâce au réseau, on constate par exemple que :

Plus de 9 blessés sur 10 sont totalement traités au sein des cabinets de Médecin de Montagne.

Les entorses et les fractures représentent près de 60% des lésions survenues lors d'accidents de sports d'hiver.

Les entorses du genou sont les lésions les plus fréquentes en ski alpin avec une nette prédominance chez la femme.

Le snowboard, souvent décrit comme une pratique plus dangereuse que le ski alpin, doit cette " impression " aux débutants.

La baisse importante du nombre de traumatismes crâniens chez l'enfant a été obtenue depuis la mise en œuvre de la campagne " Skiez casqué " en 1993.

+ d'info : www.domaines-skiables.fr

+ d'info sur les avalanches : www.anena.org

Nos partenaires