Médecins de Montagne

Edité le 21/09/2019

vipères

Les morsures de vipères

Chaque année les morsures de vipères sont à l'origine de 5 à 10 décès par ans en France (50 à100 en Europe).
La mortalité des morsures de vipères européennes est relativement faible environ 1% des morsures.


Le venin de vipère contient des cytolysines qui agissent comme des enzymes digestives, détruisant la paroi des vaisseaux et les globules rouges. Les glandes contiennent 6-18 mg de venin, et une dose de 0.5 mg/kg tue 50% des animaux d'expérience.

 

Les différentes espèces

Les trois seules espèces venimeuses rencontrées en Europe sont :
- La vipère Aspic et la vipère ammodytes que l'on voit dans le centre et le sud de la France et le pourtour méditerranéen.
- La vipèra berus " (vipère péliade) rencontrée dans le centre et le nord de l'Europe.

 

Les lésions engendrées par la morsure

La plaie est formée de deux petits trous écartés de7 à 10 mm laissant soudre parfois une sérosité légèrement sanglante, cette plaie est entourée d'une zone oedématiée et érythémateuse.
A partir de cette lésion un œdème hémorragique s'étend vers la racine du membre.
Les signes généraux surviennent en général 30 minutes après la morsure.
Ils se manifestent par une sensation de soif, des douleurs abdominales, de la diarrhée. On note une accélération du rythme cardiaque, une baisse de la tension artérielle, un syndrome hémorragique qui peut devenir généralisé. L'étape ultime étant un état de choc.

 

La prise en charge

- Prévenir les secours le plus rapidement possible sans céder à la panique.
- Si les secours sont peu éloignés allonger le blessé, immobiliser le membre piqué comme pour une fracture, le maintenir en dessous du niveau du cœur. Si possible désinfecter la plaie, appliquer un bandage élastique en amont de la plaie (qui ne bloquera que le retour veineux).
- La pose de glace n'a qu'une efficacité relative d'autant plus si elle est réalisée tardivement.
- Surtout ne pas sucer la plaie, ne pas poser de garrot, ne pas faire marcher la victime.
- Si les secours sont éloignés essayer après les avoir prévenu, de porter la victime vers ces derniers.