Médecins de Montagne

Edité le 22/09/2018

Qu'est-ce qu'un Médecin de Montagne?

Un médecin de montagne est un médecin généraliste exerçant, en station  de sports d'hiver, une médecine de premier recours avec pour spécificité la traumatologie du ski.

L'activité spécifique des Médecins de Montagne

La médecine de montagne en station de sport d'hiver est caractérisée par la réponse de soins aux demandes de la population résidente, touristique, des saisonniers, ainsi que de la traumatologie liée au ski. Cette spécificité nécessite un plateau technique adapté :

  • Radiologie
  • Echographie
  • Médecine d'urgence (matériel d'oxygénation, scope, défibrillateur, oxymètre et matériel d'intubation)
  • Petite chirurgie

L'organisation des cabinets est également modelé en fonction de cet exercice. L'observatoire d'activité de médecins de montagne, en partenariat avec l'IRSAN, montre un taux de consultation sans rende-vous de 75%, des consultations de traumatologie représentant 20 à 40% des consultations totales, et un taux d'hopistalisation inférieur à 4%.

Les médecins de montagne permettent ainsi d'éviter de nombreux transports et passages dans les services d'urgences des hôpitaux en vallée, souvent à 1 h de route.

L'éloignement et la pratique des gestes d'urgence

 

  • En moyenne, la distance du cabinet au SMUR ou SAMU le plus proche est de 27,5 km.
  • Le délai moyen d'intervention du SMUR ou du SAMU varie :
    * de 30 à 40 minutes, par la route,
    * de 15 et 35 minutes, en hélicoptère.
  • Celui d'une ambulance en station peut aller de 12 à 55 minutes.

 

Cet éloignement des structures hospitalières amène le Médecin de Montagne à prendre en charge les urgences viatles ou relatives. Cette pratique spécifique est enseignée lors des formations, séminaires et congrès organisés par l'association.

 

Principaux gestes d'urgence réalisés :

  • Les réductions de luxations.

  • Les réductions de fractures.

  • Les poses de voies veineuses périphériques.

  • Les intubations.

Une activité saisonnière et variée

L'ensemble des médecins de montagne voient de 130 000 à 140 000 accidents de sports d'hiver de décembre à fin avril. A cette période, le nombre d'habitants est multiplié par 10 alors que le nombre de médecins ne s'élève guère : il y a en moyenne un médecin pour 5 000 habitants, soit 5 fois moins que la moyenne nationale!

Lors de ce pic d'activité touristique, les Médecins de Montagne sont amenés à prendre en charge les blessés traumatiques liés à la pratique des sports d'hiver, mais aussi les saisonniers et la population locale qu'ils suivent à l'année.